Le stress au travail débouche trop souvent sur des situations de conflit, soit avec vos collègues, soit, de manière larvée ou frontale avec le manager, chef de service, etc…

Pourtant, un peu de raison, de self contrôle et quelques clés de lecture sur la situation permettent d’éviter la plupart de ces situations. N’oubliez pas que le manager lui-même est soumis au stress, aux contraintes d’objectifs, de production, etc…

Il vous sera reconnaissant et vous fera confiance si vous l’aidez à réussir personnellement et à être en bons termes avec sa hiérarchie. Vous bénéficierez alors d’une plus grande marge d’initiative
personnelle dans votre travail.

Apprenez à identifier son profil:

• L’expert :

Comme il a horreur de l’à peu près, apportez des preuves évitez de généraliser et démontrez clairement vos propositions.
La posture à adopter: l’expert aime la transparence, il guette la faute. Soyez crédible, ne prenez pas le risque de l’à peu près.
Attitude proposée : n’entrez pas en compétition avec lui, coopérez, vous serez gagnant et plus fort.
Bénéfice immédiat : l’expert vous met à l’épreuve mais si vous jouez le jeu, vous grandirez en professionnalisme.

• Le stressé :

N’entrez pas dans le jeu de l’urgence. Soyez clair, précis dans vos demandes. Prenez de l’avance, préparez vos dossiers, n’improvisez pas. Soyez à l’heure, il appréciera.
La posture à adopter: Agissez pour simplifier les situations, il aimera travailler avec vous.
Attitude proposée: n’en dites pas trop mais faites ce que vous avez annoncé.
Bénéfice immédiat : un stressé a besoin d’être rassuré ; il vous fera de plus en plus confiance et vous réussirez.

• Le manipulateur :

Ne jouez pas à « plus malin que moi, tu meurs ». Démasquez-le en apprenant à ne pas céder aux éventuelles provocations comme aux compliments intéressés.
La posture à adopter: passez avec lui des contrats précis et limités, sans prendre de risques majeurs et tenez vous en clairement à vos responsabilités.
Attitude proposée: évitez de trop parler de vous et de vous montrer disponible pour tout.
Bénéfice immédiat : C’est une épreuve qui vous fait acquérir de la maturité et de la sagesse, cesser d’être impulsif, réfléchir avant de réagir trop vite.

• L’autoritaire :

Accompagnez, contournez, assouplissez, surtout ne provoquez pas, cela vous serait fatal.
La posture à adopter: cherchez plutôt à proposer qu’à vous opposer.
Attitude proposée: soyez ferme sur vos positions, mais flexible dans la manière et surtout patient
Bénéfice immédiat : c’est difficile mais…. Formateur sur le plan de la rigueur ; cela vous oblige à clarifier, mûrir vos demandes et votre argumentation.

Pour conclure, quelques clés à l’usage des managers… et des autres.

• Lutter contre le principe de la peur d’avoir peur.

• La procrastination est un facteur aggravant dans la réussite au travail.

• Reporter au lendemain est une façon de ne pas faire face à la situation et de ne pas être confronté à l’échec ou même à la réussite.

• Cet état de stagnation bloque tout un système professionnel.

• Pour lutter contre le principe de la peur il faut parler de ses peurs sans craindre un jugement. Ne pas avoir de recul face à sa peur et l’affronter est déjà un grand pas en avant !

• La peur étant une vraie souffrance qui déstabilise la personne en milieu professionnel. Voir également si la peur n’intervient qu’au travail ou si la peur est un fonctionnement dans la vie privée.

• La peur peut être liée à l’inconnu.

• Expliquer correctement aux employés quelles sont exactement leurs fonctions.

• Certaines personnes ont besoin d’être extrêmement cadrées où d’autres sauront prendre les initiatives adéquates et s’adapter aux situations.

• La flexibilité peut engendrer la peur : sortir du quotidien et des plates-bandes est pour certains un défi inaccessible.

Faites nous part de vos réactions, laissez un commentaire…