Un jeune collaborateur de 23 ans a récemment pris ses fonctions au sein de votre équipe. Il possède une expérience de deux années dans une entreprise similaire à la vôtre qu’il a dû quitter pour suivre son épouse enseignante qui a été nommée dans votre ville.

Il s’agit pour lui d’une découverte: les méthodes de travail sont sensiblement différentes de celles qu’il connaissait auparavant. Il doit aussi tisser des liens avec ses nouveaux collègues, les premiers contacts étant plutôt encourageants.

Vous trouvez cependant qu’il ne manifeste pas suffisamment d’initiatives. Vous pensez qu’il manque encore de confiance en lui mais qu’il possède à n’en pas douter un fort potentiel.

Vous le recevez en entretien.

  1. Vous lui confiez des tâches et des projets difficiles qui vont lui permettre de mobiliser toutes ses compétences et ainsi les afficher au sein de l’équipe. Vous prenez ensuite du recul, évitant d’être trop présent pour ne pas l’influencer: il doit s’affirmer par lui même.
  2. Vous prenez du temps afin de lui présenter à nouveau le service dans les moindres détails, précisant les points clés, les méthodes de travail, les spécificités de votre entreprise. Vous vous assurez qu’il a bien compris quels seront son rôle, ses responsabilités et vous lui faites part de vos attentes vis-à-vis de son comportement. Vous mettez un point d’honneur à le féliciter pour ses succès passés, ses réussites et valorisez ses initiatives.
  3. Vous lui présentez un plan de travail qui lui permettra de prendre progressivement des responsabilités croissantes. Vous le détaillez avec lui en précisant les moyens que vous envisagez pour lui permettre de développer ses compétences. Vous lui annoncez également qu’il est d’ores et déjà inscrit à plusieurs séminaires de formation.
  4. Vous le rencontrez pour faire le point sur ses attentes, ses motivations. Vous lui demandez ce qu’il pense de ces premières semaines dans l’entreprise. Après cet échange, vous établissez un plan de développement pour les six mois à venir.
Cliquez sur les onglets pour afficher les réponses…

Cliquez ci-dessous pour connaître le détail des styles de management.
LES STYLES DE MANAGEMENT

Réponse1 – Style Délégatif : Très inefficace

Réponse 2 – Style Persuasif : Très Efficace

Réponse 3 – Style Directif : Inefficace

Réponse ‘ – Style Participatif : Efficace

Ce jeune collaborateur est encore peu compétent et manque de confiance en lui.
Il faudra donc faire « régresser » le style de management.
Mais parce que ce jeune collaborateur possède un certain potentiel et que les relations avec lui sont satisfaisantes, on peut opter tout de suite pour un style relationnel: on le managera donc dans un style persuasif (plutôt que dans un style directif)..
Le style participatif est efficace, mais il est encore prématuré pour un collaborateur récemment arrivé.
Le style délégatif est encore plus prématuré.
Par ailleurs, le style Directif serait démotivant car il limiterait l’autonomie de ce collaborateur dont on attend précisément qu’il prenne des initiatives !

Ces exemples de management s’inspirent très largement du livre « Management Situationnel: vers l’autonomie et la responsabilisation » – D. Tissier; ed.Insep Consulting

Faites nous part de vos réactions, laissez un commentaire…