Comment reconnaître les opportunités ?

L’idéogramme chinois pour traduire le mot « crise » signifie en fait «Risque/opportunité ». Les chinois pensent que sans une dose de risque les opportunités n’apparaissent pas et que quand tout va mal, il existe toujours de grandes chances d’aboutir à un résultat positif.

Ceci signifie également que toute situation peut être lue comme une catastrophe ou comme un challenge : tout dépend de l’interprétation que vous choisissez d’en faire.

Et vous… ? Considérez-vous les situations difficiles comme un risque ou comme une opportunité ?

Créez vos propres opportunités

Soyez à l’écoute de vos clients potentiels et de vos prospects,

Soyez attentif aux besoins des personnes, à leurs craintes, leurs challenges et leurs frustrations.

Déterminez ce que vous pouvez faire pour leur venir en aide.

Ecoutez vos clients actuels.

Ecoutez ce qu’ils disent de votre entreprise, de votre secteur d’activité. Quelles sont les questions non exprimées ? Recueillez les avis et les plaintes concernant leurs expériences et leurs déceptions. Vous y trouverez des pistes de développement pour vos affaires.

Soyez attentifs à vos concurrents.

En quoi sont-ils performants ? Où le sont-ils moins ? Que pourriez-vous améliorer ? Pour quelle raison un client pourrait-il venir chez vous plutôt que chez eux ? Pourquoi votre employeur pourrait-il vous proposer une promotion ou une augmentation plutôt qu’à l’un de vos collègues ?

Restez en phase avec les évolutions du marché et les tendances.

Suivez l’évolution des tendances de votre secteur d’activité. Lisez les revues spécialisées, parlez avec les acteurs de la profession, recherchez l’information sur tout ce qui a trait à votre métier.

Participez aux rencontres et événements professionnels.

La constitution d’un réseau efficace est indispensable pour trouver des clients et savoir comment évoluent vos concurrents. Obligez-vous à parler avec un maximum de personnes, à fortiori s’il s’agit de personnes influentes.

Optimisez vos chances

La meilleure chose à faire consiste à occuper le terrain pour vous trouver aux premières loges lorsque la bonne fortune se présentera.

Voyez-vous clairement toutes les opportunités ou les pressentez-vous de manière intuitive? Vous trouvez vous toujours au bon endroit pour saisir une occasion ? Etes-vous systématiquement en avance sur les demandes des clients ?

OU BIEN

Etes-vous toujours sur votre réserve car vous pensez qu’il n’est pas bon de se montrer trop arrogant ?

Regrettez-vous régulièrement de vous être fait devancer ? Hésitez-vous à vous « vendre » et à proposer vos prestations avant qu’on vous le demande ? Manquez-vous régulièrement des opportunités parce que quelqu’un ayant fait tout ce qui précède rafle les marchés ?

Qu’est ce qui pourrait vous freiner ?

Le manque de confiance en vous

Il est souvent à l’origine de vos peurs. Vous pensez que vous n’êtes pas assez bon pour le faire. Cessez de trembler dans vos bottes et allez voir un spécialiste : un bon coach qui vous aidera à travailler la confiance en vous peut faire toute la différence.

Le perfectionnisme

Les perfectionnistes manquent souvent de bonnes occasions par crainte de l’échec. Ayez conscience du fait que toutes vos idées ne seront pas forcément parfaites et peuvent échouer. C’est un bon moyen de progresser.

Eviter le risque

Les idées farfelues fonctionnent parfois. Vous souvenez-vous des « Pet Rocks », ces « Pierres de Compagnie » ? Bien que l’engouement soit très vite retombé, l’inventeur a gagné 15 Millions de Dollars en 6 mois !

La crainte de votre propre promotion

Allez vous vendre ! Parlez de vos réalisations, mettez-vous en avant même si vous vous faites remarquer ou êtes jugé. Les femmes ont particulièrement besoin d’apprendre à se mettre en valeur.

Une concentration insuffisante

Vous pouvez vous sentir submergé par un flux trop important d’idées créatives. Trop d’idées ou trop d’alternatives peuvent vous troubler et réduire l’ampleur de vos succès par manque de concentration ou l’absence d’une décision ferme de passage à l’action.

5 clés pour combattre la peur de l’échec

1. Prenez le temps

Accordez-vous le temps nécessaire au retour au calme. Défocaliser vous aidera à affronter un échec. Allez vous promener, servez-vous une tasse de thé ou de café, téléphonez à un ami, etc…

2. Pensez au pire scénario

Vous survivrez certainement même si les choses se passent terriblement mal ou…si vous passez pour un idiot.

3. Affrontez vos peurs jusqu’à ce qu’elles disparaissent

Respirer calmement et profondément vous aidera à vous détendre.

4. Visualisez

Fermez les yeux et imaginez un endroit très reposant, comme une plage merveilleuse, un magnifique jardin ou une forêt luxuriante. Laissez-vous envahir par cette sensation de paix et de calme, relaxez-vous.

5. Parlez-en

Un problème partagé est à moitié résolu… et rend les choses moins effrayantes.

Parlez-en avec vos partenaires, amis, votre famille, un médecin,…