La peur est un sentiment indésirable…la plupart du temps.

Nous avons tous expérimenté, face à une difficulté inhabituelle ou un obstacle exceptionnel le phénomène de la peur. Elle est parfois salutaire, nous évitant de nous mettre en danger, parfois un moteur, souvent un frein.

C’est la peur qui nous fait reculer d’un pas face au vide, qui nous empêche de nous jeter à l’eau quand on ne sait pas nager ou encore de nous approcher d’un peu trop près d’animaux sauvages.

Dans tous ces cas, et quelques autres, elle est bénéfique. Toutefois, si elle vous empêche d’avancer vers l’objectif que vous vous êtes fixé, il est primordial de la combattre.

Combattre les peurs

Il n’existe pas de recette type pour cela, mais voici quelques approches tirées de l’expérience.

La peur agit souvent depuis les replis de notre esprit, inaperçues, inconnues, et il est tentant et plus simple de les ignorer et de prétendre qu’elles n’existent pas. Mais elles sont bien là… et nous affectent régulièrement… Identifiez votre peur. C’est le premier pas. Si vous ne faites que celui-ci le premier jour, vous aurez accompli un immense progrès.

L’identifier ne suffira pas à en venir à bout. Attachez-vous ensuite à lui donner corps. Définissez-en les contours. Qui est-elle? Écrivez sur un carnet, un cahier ou une simple feuille. Ecrire permet d’externaliser la peur. De l’extraire des recoins obscurs de l’esprit, où elle forge son emprise, pour l’amener en pleine lumière, hors de soi. Vous avez alors le pouvoir d’agir. Vous pouvez faire quelque chose. Certains aimeront la froisser, la piétiner, accrochez-la sur votre mur comme un trophée… à vous de choisir votre méthode.

Beaucoup de personnes renoncent à leurs objectifs à la seule idée de la peur. Ne reculez plus! Nous avons TOUS des peurs, tout le monde a craint un jour ou un autre de ne pas être à la hauteur. Tous les grands succès, toutes les réussites ont expérimenté les mêmes que les vôtres. L’étape suivante consistera à faire l’expérience de vos peurs. Efforcez-vous de les ressentir, acceptez-les comme une part de vous, ne cherchez pas à l’enfouir ou à vous en détourner.

Après tout, quelle est la chose la plus terrible qui puisse vous arriver? Nous sommes passés maîtres dans l’art d’élaborer des scénarii tous plus sombres les uns que les autres:

« Et si je ne décroche pas cet emploi ? Que se passera-t-il alors ? » Vous trouverez un autre emploi. Vous déménagerez. Vous vivrez.

« Et si je n’avais assez d’argent… » Qu’adviendra-t-il dans ce cas? ? Vous réduiriez vos dépenses, vous demanderez peut-être à de la famille ou à des amis de vous aider un peu. Vous trouverez un moyen de gagner de l’argent. Vous vivrez.

La chercheuse américaine Suzan Jeffers, chercheuse et auteur de nombreux ouvrages sur la confiance, écrit que nous savons tous échafauder des « films » tous plus sombres les uns que que les autres sur notre avenir… et que 90% de ces scénarios ne se produisent JAMAIS!

Osez dépasser vos craintes: sentir la peur et le faire quand même. Pour surmonter la peur, vous devez agir. Faites n’importe quoi, mais passez à l’action. Faites-le simplement, maintenant, dans l’instant. Quand vous voyez que vous pensez au passé ou au futur, ramenez-vous dans l’instant présent et concentrez-vous sur ce que vous faites à ce moment précis.

Vaincre sa peur et poursuivre un objectif de vie peut être accablant, intimidant. Donc commencez petit. Faites seulement un tout petit pas. Quelque chose que vous savez pouvoir faire. Quelque chose que vous êtes sûr de réussir et faites un autre tout petit pas. Continuez ainsi, vous aurez bientôt déplacé votre montagne.

Enfin, célébrez chacun de ces petits succès! Même le plus petit. Et utilisez ce sentiment de victoire, pour vous propulser en avant et faire le pas suivant.

N’oubliez pas, la peur est de très loin l’obstacle qui vous sépare de vivre la vie que vous souhaitez, de devenir celui ou celle que vous souhaitez être!

Imaginez tout ce que vous pourriez vivre si vous n’aviez plus peur et … que vous n’essayez pas d’obtenir par peur de l’échec: rencontres, emploi, demandes d’augmentation… qu’en serait-il si vous décidiez d’agir sans crainte dans tous ces domaines?

Je sais à quel point ce sentiment est « réel », omiprésent quand on est sujet à la peur…

Nous avons tous des rêves, des projets qui nous tiennent à coeur, mais que nous laissons filer par peur…

Il ne me viendrait pas à l’idée de vous dire que vous pouvez faire disparaître la peur et que vous ne la ressentirez plus jamais!

Par contre, je vous encourage à l’apprivoiser, à gérer vos craintes pour qu’elles ne soient plus jamais l’éteignoir de vos aspirations.

Le meilleur moyen d’affronter vos peurs reste… de les affronter, sans crainte du résultat. Agissez!

Faites nous part de vos réactions, laissez un commentaire…